Redémarrage du site en expérimentation

LES RÉFUGIÉS OUBLIÉS
Ou la tragédie des Juifs des pays Arabes
À partir de 1948 (création de l’État d’Israël), 620 000 de ces 870 000 juifs réfugiés des pays arabes ont été intégrés dans l’État hébreu. D’autres ont été disséminés à travers le monde, forcés de se déraciner, de s’établir dans des pays étrangers, d’abandonner leur langue maternelle (l’arabe). Des familles entières ont été déchirées et éparpillées.

Tous ces Juifs n’ont reçu aucune aide des Nations Unies. Ils ont plutôt été pris en charge par les Juifs vivant en Israël et ailleurs dans le monde. Ils se sont complètement intégrés dans leurs pays d’adoption.

En 1948, dans les pays arabes, il y avait:

63 000 juifs au Yémen135 000 juifs en Iraq
30 000 juifs en Syrie

5 000 juifs au Liban

85 000 juifs en Égypte

38 000 juifs en Libye

140 000 juifs en Algérie

105 000 juifs en Tunisie

265 000 juifs au Maroc

TOTAL : 870 000 !

Source : Congrès juif canadien, 2002

Aujourd’hui, il n’en reste qu’un total de 5 000, vivant pauvres, opprimés et isolés.

Quant aux réfugiés arabes de Palestine, ils étaient 550 000 en 1948. Certaines sources disent 750 000. Aucuns des 21 pays arabes actuels, dont nombre d’entre eux ont des richesses incalculables grâce au pétrole, n’ont fait l’effort d’intégrer ces réfugiés ! Ils les ont plutôt laissé moisir pendant plus de 50 ans dans des camps. Ils ont entretenu la frustration et le désespoir. Ils ont financé la création d’une culture de haine qui a fait naître les kamikazes d’aujourd’hui.

Mais qu’en est-il des 870 000 réfugiés juifs des pays arabes qui sont maintenant devenus des millions ?

Qu’en est-il de leur droit de retour ?

Où sont les compensations que les pays arabes leur doivent ?

Pourquoi cette injustice ?

Pensez-y…

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *