Le lien entre les nazis et les palestiniens..

PUBLIÉ LE 14 DÉCEMBRE 2018
Source: http://www.crif.org/fr/etudesducrif/crif-etude-du-crif-ndeg50-le-sang-et-la-science-par-johann-chapoutot
CRIF – ETUDE DU CRIF N°50 : LE SANG ET LA SCIENCE, PAR JOHANN CHAPOUTOT
« On pensait tout savoir, tout avoir lu, sur la Shoah et voilà que grâce à Johann Chapoutot, professeur d’histoire contemporaine à la Sorbonne, spécialiste du nazisme, on découvre avec stupeur, le mécanisme mental dévoyé et pseudo-scientifique qui a conduit à la catastrophe, à la Shoah. » Jean-Pierre Allali.

Le sang et la science – l’organisation Ahnenerbe « Héritage des ancêtre », les « Germains » et les Juifs (1935-1945)

Une étude de Johann Chapoutot*

C’est un numéro vraiment remarquable des Études du Crif, numéro rond et symbolique de 50, que nous offre le dynamique Marc Knobel, directeur de la publication. On pensait tout savoir, tout avoir lu, sur la Shoah et voilà que grâce à Johann Chapoutot, professeur d’histoire contemporaine à la Sorbonne, spécialiste du nazisme, on découvre avec stupeur, le mécanisme mental dévoyé et pseudo-scientifique qui a conduit à la catastrophe, à la Shoah.

À la base, une idée émise dans le sillage de la débâcle de la Grande Guerre, qui peut paraître simple mais qui s’avérera meurtrière : le corps du peuple allemand, si durement amputé, devra être reconstitué par la science et la technique biomédicale, « de la même manière que la chirurgie esthétique se développe à l’époque pour réparer les traumas des gueules cassées ». Une « philosophie » prend corps peu à peu qui considère que la « race blanche » est infiniment supérieure aux autres et, notamment qu’un « cerveau juif ne peut accéder à la compréhension du réel déployée par les grands génies de la race nordique » ou qu’une « sensibilité nègre ne peut apprécier la musique parfaitement ordonnée et mathématisée d’un Jean-Sébastien Bach ». Dès lors, les tenants de cette vision des choses n’hésitent pas à annexer les grands esprits à leur entreprise : Bach, donc, mais aussi De Vinci, Platon ou encore Raphaël. Car, pour eux, « toute civilisation est l’œuvre du génie germanique ».

Dès 1931, Himmler crée un Office central de la race et de la colonisation et, en 1935, naît le « Deutsches Ahnenerbe » qui sera dirigé par le Dr Hermann Wirth. Installé au début à Berlin, l’organisme se développe rapidement pour générer 45 instituts disséminés sur le « Grand Reich ». En 1937, c’est un universitaire reconnu qui est nommé à la tête de l’Ahnenerbe, le Pr Dr Walther Wüst. L’Ahnenerbe connaît un grand succès d’autant plus que les donateurs sont nombreux. Parmi eux, des firmes connues comme Mercedes-Benz ou BMW.

Des expéditions lointaines sont mises sur pied, au Tibet, en Bolivie ou encore en Islande : on mesure des crânes, on moule des têtes, toujours avec le même objectif : prouver « scientifiquement » la supériorité des Germains. Parallèlement, le Reich a des visées territoriales sur des ensembles considérés comme faisant partie de l’aire germanique : Crimée, Pologne, Ukraine…Dans cet esprit, les « savants » allemands n’hésitent pas à piller, à détruire, à falsifier.

Après la Guerre et la défaite allemande, contrairement à toute attente, nombre de responsables et collaborateurs de l’Ahnenerbe poursuivront, comme si de rien n’était, leur carrière. Seul, le directeur exécutif, Wolfram Sievers eut à répondre de ses responsabilités dans des expérimentations médicales. Il fut condamné à mort et pendu.

Une étude magistrale qu’il faut absolument découvrir.

Jean-Pierre Allali

Jean-Pierre Allali
Découvrir l’Etude du Crif n°50
*Johann Chapoutot est professeur d’Histoire contemporaine à la Sorbonne, spécialiste du nazisme.
La collection des Etudes du Crif est dirigée par Marc Knobel.

Des Généraux s’engagent contre le Pacte mondial des Migrations de Marrakech

Vendredi,14 décembre 2018
Source: http://tout1savoir.eklablog.com/l-armee-francaise-accuse-macron-de-trahison-a-l-egard-du-pacte-migrato-a155526890

Un groupe de hauts généraux militaires français a accusé Emmanuel Macron d’avoir commis une «trahison»
en signant le pacte migratoire de l’ONU.

Le pacte, qui a été signé par 164 nations lundi, dont la France, autorise une migration illimitée et qualifie la critique des migrations de masse de « discours de haine ».

Une lettre écrite par le général Antoine Martinez et signée par dix autres généraux, un amiral et un colonel, ainsi que l’ancien ministre français de la Défense Charles Millon, avertit Macron que cette décision prive la France de plus de souveraineté et fournit une raison supplémentaire pour « un peuple déjà meurtri » de « se révolter ».

La lettre accuse Macron d’être « coupable d’un déni de démocratie ou d’une trahison contre la nation » pour avoir signé le pacte sans le soumettre au peuple.

« L’Etat français prend du retard dans la prise de conscience de l’impossibilité d’intégrer trop de personnes, outre des cultures totalement différentes, qui se sont regroupées au cours des quarante dernières années dans des zones qui ne sont plus soumises aux lois de la République « , affirme la lettre, ajoutant que l’immigration massive efface les » repères de civilisation » de la France.

Selon l’eurodéputée britannique Janice Atkinson, le pacte de l’ONU conduirait à inonder l’Europe de 59 millions de nouveaux migrants au cours des six prochaines années.

Mettant en garde contre le fait que le plan conduirait les pays européens à voir leur « culture et leur identité écrasées », M. Atkinson a également souligné que le pacte pourrait conduire à des lois sur le discours de haine qui rendent illégal l’utilisation du terme « migrants illégaux », en le remplaçant par « migrants irréguliers ».

« Il sera illégal de ne pas utiliser le langage qui leur est prescrit », a averti M. Atkinson, ajoutant que les citoyens européens pourraient « dire adieu à leur démocratie et à leur mode de vie » si le pacte est mis en œuvre.

Le taux d’approbation du président Macron a chuté à 18 % au milieu d’une vague d’émeutes de protestation contre un certain nombre de questions, notamment les taxes sur les carburants et l’immigration massive.

Lisez la lettre complète des généraux français ci-dessous :
Lundi, 10 décembre 2018

Monsieur le Président,

Vous êtes sur le point de signer les 10 et 11 décembre le « Global Compact on Safe, Orderly and Regular Migration », qui établit un véritable droit à la migration. Elle peut s’imposer à notre législation nationale par le biais de traités préexistants ou du principe de responsabilité commune énoncé dans ce pacte.

Il nous semble que la seule souveraineté qui restera à la France consistera à fixer librement la manière dont les objectifs du pacte devront être réalisés. On ne peut renoncer à cette nouvelle partie de la souveraineté nationale sans un débat public alors que 80% de la population française considère qu’il est nécessaire d’arrêter ou de réguler drastiquement l’immigration. En décidant seul de signer ce pacte, vous ajouteriez une raison supplémentaire de révolte à la colère d’un peuple déjà meurtri. Vous seriez coupable de déni de démocratie ou de trahison contre la nation.

De plus, les finances de notre pays sont asséchées et notre dette augmente. Vous ne pouvez pas prendre le risque d’un appel coûteux à la migration aérienne sans d’abord démontrer que vous n’aurez pas à recourir à des taxes supplémentaires pour atteindre les objectifs du pacte. D’autre part, vous devez pouvoir, en termes de sécurité, limiter les conséquences liées à l’arrivée de populations extra-européennes. Enfin, vous ne pouvez ignorer que l’essence même de la politique est d’assurer la sécurité à l’extérieur et l’harmonie à l’intérieur. Cependant, cette concordance ne peut être obtenue que si elle maintient une certaine cohérence interne de la société seule capable de permettre de vouloir faire ensemble, ce qui devient de plus en plus problématique aujourd’hui.

En effet, l’Etat français prend du retard dans la prise de conscience de l’impossibilité d’intégrer trop de personnes, outre des cultures totalement différentes, qui se sont regroupées au cours des quarante dernières années dans des domaines qui ne sont plus soumis aux lois de la République.

Vous ne pouvez pas décider seul d’effacer nos repères civilisationnels et de nous priver de notre patrie charnelle.

Nous vous demandons donc de différer la signature de ce pacte et d’appeler par référendum les Français à voter sur ce document. Vous êtes responsable de vos actes devant les Français. Votre élection n’est pas un blanc-seing.

Nous soutenons l’initiative du Général MARTINEZ contre la signature de ce pacte qui doit être adopté par les Etats membres de l’ONU lors de la Conférence intergouvernementale de Marrakech.

Général Antoine MARTINEZ

Charles MILLON – Ancien Ministre de la Défense
Général Marc BERTUCCHI
Général Philippe CHATENOUD
Général André COUSTOU
Général Roland DUBOIS
Général Daniel GROSMAIRE
Général Christian HOUDET
Général Michel ISSAVERDENS
L’amiral Patrick MARTIN
Général Christian PIQUEMAL
Général Daniel SCHAEFFER
Général Didier TAUZIN
Colonel Jean Louis CHANAS

************************
En complément,

10 décembre 2018

Des Généraux s’engagent contre le Pacte mondial des Migrations

Monsieur le Président,

Vous vous apprêtez à approuver le 19 décembre prochain le “pacte mondial sur les migrations sûres, ordonnées et régulières” qui institue un véritable droit à la migration. Il pourra s’imposer à notre législation nationale par le biais de traités préexistants ou du principe de responsabilité commune fixé dans ce pacte.

Il nous apparaît que la seule souveraineté qui restera à la France consistera à fixer librement la façon dont les objectifs du pacte devront être mis en œuvre. Vous ne pouvez pas céder ce nouveau pan de la souveraineté nationale sans un débat public alors que 80% de la population française considère qu’il faut stopper ou réguler drastiquement l’immigration. En décidant seul de signer ce pacte, vous ajouteriez un motif de révolte supplémentaire à la colère d’un peuple déjà malmené. Vous vous rendriez coupable d’un déni de démocratie, voire de trahison à l’égard de la nation.

Par ailleurs, les finances de notre pays sont exsangues et notre endettement progresse. Vous ne pouvez donc pas prendre le risque d’un appel d’air migratoire coûteux sans avoir démontré préalablement que vous ne serez pas obligé de recourir à plus d’impôts pour répondre aux objectifs du pacte. D’autre part, vous devez être capable, en terme sécuritaire, de juguler les conséquences liées à l’arrivée de populations extra-européennes. Enfin, vous ne pouvez pas ignorer que l’essence même du politique c’est d’assurer la sécurité à l’extérieur et la concorde à l’intérieur. Or, cette concorde ne peut être obtenue qu’à la condition de maintenir une certaine cohérence interne de la société seule capable de permettre de vouloir faire ensemble, ce qui devient de plus en plus problématique aujourd’hui.

En effet, l’Etat français réalise un peu tard l’impossibilité d’intégrer des populations trop nombreuses, de surcroît de culture totalement différente, qui se sont regroupées au cours de ces quarante dernières années dans des zones qui ne se soumettent plus aux lois de la République.

Vous ne pouvez pas décider seul d’effacer nos repères civilisationnels et nous priver de notre patrie charnelle.

Nous vous demandons donc de surseoir à la signature de ce pacte et d’appeler par voie de référendum les Français à se prononcer sur ce document. Vous êtes comptable devant les Français de vos actions. Votre élection ne constitue pas un blanc seing.

Général Antoine MARTINEZ

Nous soutenons l’initiative du Général MARTINEZ contre l’adoption de ce pacte qui doit être approuvé par les États membres de l’ONU le 19 décembre prochain.

M. Charles MILLON – Ancien Ministre de la Défense

Général Marc BERTUCCHI

Général Philippe CHATENOUD

Général André COUSTOU

Général Roland DUBOIS

Général Daniel GROSMAIRE

Général Christian HOUDET

Général Michel ISSAVERDENS

Amiral Patrick MARTIN

Général Christian PIQUEMAL

Général Daniel SCHAEFFER

Général Didier TAUZIN

Colonel Jean Louis CHANAS

« Clans arabo-musulmans »

Europe-Israel Dimanche, 16 décembre 2018
Le livre choc sur les « Clans arabo-musulmans » : « Tout ce qui est en dehors de leurs clans est un butin », vol de voiture, trafic de drogue, trafic d’êtres humains, pornographie enfantine, trafic d’organes…
https://www.europe-israel.org/2018/12/le-livre-choc-sur-les-clans-arabo-musulmans-tout-ce-qui-est-en-dehors-de-leurs-clans-est-un-butin-vol-de-voiture-trafic-de-drogue-trafic-detres-humains-pornographie-en/

Ceci est un aperçu. Le nombre de pages affichées est limité. 
Cliquez ici :  https://www.amazon.fr/Arabische-Clans-Die-untersch%C3%A4tzte-Gefahr/dp/3430202558

Ralph Ghadban, âgé de 69 ans, est lui-même originaire du Liban. Au début des années soixante-dix, il obtient une bourse de doctorat en Allemagne. En théorie, en tant que chercheur sur les migrations et dans la pratique en tant qu’assistant social, l’état de droit est berné: par les clans arabes, leur culture tribale, leur structure familiale patriarcale et islamique. Et les autorités, en particulier les fanatiques multiculturels, tolèrent cette société parallèle. Qui le dit? Ghadban. Et non seulement il le soutient, mais il donne des études de cas.

Selon la loi islamique
Son argumentation est la suivante: La force des clans arabes criminels repose sur le système juridique islamique. Ce droit est avant tout un devoir de la communauté, et non celui des droits de l’homme individuels comme le nôtre. La loi sur le mariage, le mariage forcé, l’honneur de la famille, les mariages entre cousines et cousins et la distribution du patrimoine non seulement du père aux enfants, mais aussi horizontalement entre les frères et sœurs – tout contribue à renforcer le groupe.

Pour le droit islamique, la cohésion intérieure des fidèles, de la Oumma, de la tribu, du clan, de la famille élargie est plus importante que l’individu – et ceci dans une démarcation offensive vers l’extérieur: contre les autorités de l’État, contre le pouvoir judiciaire et la police, contre les ‘infidèles’; et en cas de doute, même contre ceux qui aident les réfugiés.

Parce que l’aide sociale musulmane ne vise que sa propre communauté religieuse, de nombreux réfugiés ne comprennent pas pourquoi des « étrangers » les aident dans ce pays. Les volontaires apprennent souvent qu’ils ne sont pas appréciés par les musulmans. Les assistants ne peuvent pas comprendre ce manque de respect caché ou cette indifférence – Ghadban explique: « En tant que musulmans, ils se voient comme quelque chose de mieux, cette arrogance innommable envers les Allemands se retrouve dans la plupart des gens. »

Parce que les activités des musulmans – la loi, la religion, l’éducation, la vie des femmes – sont dirigées vers l’intérieur de leur propre communauté, cette culture forme une société parallèle particulièrement fermée. Ses piliers sont les centres islamiques, surtout l’imam, avec l’école coranique, le conseil parental, l’assistance sociale, les loisirs.

Bazonlinein

Articles reliés
1.
Migrants, dealers, toxicomanes, vendeurs à la sauvette… Pierre Liscia (LR) dénonce l’abandon des quartiers du Nord-Est « le Conseil d’État condamne la Ville de Paris pour avoir laissé sombrer tout un quartier du XVIIIe arrondissement dans la délinquance et l’insalubrité »
2.
Boualem Sansal alerte sur l’islamisme: « des Européens sont entrés en soumission à l’Islam et veulent réviser la laïcité, et la démocratie… » (Vidéo)
3.
Migrants clandestins : Un magistrat de la lutte contre la fraude «1,8 million de numéros de sécurité sociale ont été attribués sur la base de faux documents. Soit 14 milliards de fraude » (Vidéo)
4.
Attentat de Strasbourg : Sami Chekatt, le frère Fiché S, fréquentait des djihadistes qui s’entraînaient pour le djihad dans un parc strasbourgeois. Son père était aussi Fiché S … une famille d’islamistes (Vidéo)