Quelques faits

Par naïveté, par sensationnalisme ou par parti pris, les médias déforment souvent la réalité. Nous voulons ici rétablir les faits.

Saviez-vous que les Arabes palestiniens ont perpétré plus de 25 000 attaques terroristes contre Israël en quatre ans ?! (en date de janvier 2005)

Plus de 7 700 personnes ont été blessées ou tuées, dont un grand nombre d'enfants.

Source : Gouvernement d'Israël, http://www.idf.il

Il y a toujours eu une présence juive en Israël

Au 1er siècle de notre ère, la population juive d'Israël était estimée à environ 3 250 000 habitants.

En l'an 132 de notre ère, les Romains détruisirent complètement la ville de Jérusalem et, pour oblitérer l'identité juive, ils changèrent le nom d'Israël en celui de Palestina (Palestine).

Malgré cela, le centre de la vie juive se reconstitua en Galilée autour de rabbins et de savants établis à Safed, Tibériade et Zippori.

Lors de la conquête arabe de la Palestine, en 636, il y avait encore en Terre d'Israël de nombreux villages juifs.

En 1566, la population de la Palestine était estimée à environ 500 000 habitants juifs, arabes et chrétiens.

Au début du 19e siècle, il ne restait qu'environ 250 000 habitants en Palestine, dont environ 10 000 juifs, des Chrétiens et des Arabes pour la plupart nomades et sans aucune idée de patrie.

POUR EN SAVOIR PLUS, CLIQUEZ ICI... 
La fausse réalité du monde arabo-islamique

En Octobre 2003, le premier ministre de Malaisie tenait des propos ouvertement antisémites lors d'une conférence mondiale de tous les pays arabes et musulmans.

Pourtant, personne n'a quitté la salle. Personne dans cette assemblée n'a jugé farfelue, raciste et grotesque cette affirmation d'une domination du monde par « les juifs » à laquelle il serait urgent que les musulmans mettent fin. Pourquoi ?

Parce que l'auditoire approuvait. Parce que de tels propos sont monnaie courante dans le monde arabo-islamique, où ils passent pour vérité d'évidence et sont régulièrement véhiculés par les gouvernants, la presse - la plupart du temps contrôlée - et les enseignants. Ils font partie d'un discours anti-occidental, toléré, sinon encouragé, par nombre de régimes autoritaires comme exutoire commode à leurs difficultés. Au nom de l'antisionisme, l'antisémitisme est banalisé, normalisé.

Et cette forme directe de racisme, pur et simple, est pratiquée comme une catégorie normale du « débat » politique - qui a, hélas, pénétré plusieurs pays occidentaux

Le premier ministre devrait savoir que son discours nourrit le terrorisme.

 

VOICI CE QUE L'AUTORITÉ PALESTINIENNE ENSEIGNE DANS LES ÉCOLES:

« Faites couler le sang juif. Apprenez à tuer des Juifs. »

Plus de 330 millions d'euros ont été transférés au système éducatif palestinien depuis les accords d'Oslo, bien que ses livres scolaires soient « de la propagande antisémite, et qu'ils aient été interdits dans les pays européens, conformément à la loi contre l'incitation au racisme. Si quelqu'un publiait ces choses-là en Europe, il se retrouverait en prison dans les heures qui suivent.  »

« Lorsque j'ai examiné les livres scolaire palestiniens, j'ai compris exactement d'où vient cette forte hostilité. Ces livres enseignent le djihad et une haine aveugle. »
François Zimeray, député Français à l'Union Européenne

 
ARAFAT AURAIT VOLÉ 3 MILLIARDS DE DOLLARS ! 

Novembre 2003 : Yasser Arafat aurait volé 3 milliards de dollars (US) d'argent public ! De nombreux Palestiniens se demandent où sont passés les centaines de millions de dollars qui leur sont donnés régulièrement par l'Union européenne, les États-Unis et d'autres.

Yasser Arafat "empruntait" aussi chaque mois des fonds de l'Autorité palestinienne la somme de 100 000 $ qu'il transfèrait au compte de sa femme qui vit à Paris. L'étage de l'hôtel occupé par madame Arafat coûte 16 000 $ la nuit. (Jerusalem Post et CBS Television).

ATTENTION ! IDÉOLOGIE MEURTRIÈRE À NOS PORTES !

Nous ne sommes pas en guerre contre le terrorisme seulement. Il s'agit ici d'idées, d'idéologie, fruits d'un dérangement mental collectif. Ce mal a infecté l'esprit de millions d'Arabes, et maintenant de musulmans, en les amenant à croire qu'en détruisant l'Ennemi - le Juif, l'État Juif d'Israël et le grand Satan, son protecteur - le passé arabe de gloire et d'orgueil serait restauré. Cette nouvelle schizophrénie s'étend lentement et insidieusement, et elle risque de plonger le monde entier dans une nouvelle guerre mondiale. Cliquez ici pour en savoir plus...

Saviez-vous qu'il n'y a que 13 millions de juifs dans le monde.
Cela équivaut à 1/4 de 1 % de la population mondiale.

Une petite différence que le monde semble oublier :

Les Israéliens tuent des civils par inadvertance lorsqu'ils poursuivent des terroristes, tandis que les terroristes palestiniens ciblent délibérément des civils de façon à causer le maximum de victimes, et ils se réjouissent lorsque leur but est atteint.

Si les Arabes avaient accepté
la Résolution 181 de l'ONU en 1947,

Si les Arabes avaient fait la paix

- en 1967

- en 1973

- après Oslo (1993)

Si les Arabes avaient accepté de négocier l'offre d'Israël en 2000,

UN ÉTAT PALESTINIEN EXISTERAIT AUJOURD'HUI !

Mais, depuis 57 ans, les Arabes préfèrent faire la guerre.

 La question palestinienne
« Les régimes arabes utilisent la question palestinienne comme alibi à l'absence de liberté, de démocratie, de développement économique et social, de projet. En Syrie, en Libye, en Égypte, en Algérie, en Irak, ils ont mené leurs pays à la ruine. Ils n'ont plus aucun projet, leur idéologie est morte. Alors ils se servent de la Palestine comme d'un prétexte pour justifier leur pouvoir. À quelle aberration est-on arrivé !

« Dans cette région, on cultive aujourd'hui une culture de la mort, mais aucun projet de vie. On considère que celui qui se fait sauter dans un café de Tel-Aviv rempli d'enfants, de civils, est un martyr. »

Entrevue de Saad Salman, réalisateur à la télévision irakienne, par Le Soir en ligne, quotidien Belge. (pour l'entrevue complète, cliquez ici)

Dans son attitude envers les Juifs, le monde musulman d'aujourd'hui ressemble à l'Allemagne des années 1930, époque qui a préparé les Allemands au massacre de masse qui a suivi, avec insultes, caricatures, théories de conspiration, et violence sporadique.

 

ISRAËL, UN ÉTAT JUIF ET DÉMOCRATIQUE 

  • Malgré un environnement hostile, Israël consolide la réalité d'un État à la fois juif et démocratique.
  • Le fait qu'Israël soit un État juif a été reconnu par le droit international (Résolution 181 de l'ONU, 1947). Reproche-t-on aux États musulmans, y compris ceux à fortes minorités non-musulmanes, d'être musulmans ?  
  • La Loi du Retour est l'expression juridique du lien entre le peuple juif et Israël. Cette loi est également utilisée par les immigrants reçus non-juifs depuis le père Dubois, prêtre catholique français devenu citoyen israélien, jusqu'aux réfugiés de la mer vietnamiens. L'Allemagne a sa propre loi du retour pour les descendants d'Allemands, même si le lien physique avec l'Allemagne a été coupé pendant des siècles.  
  • La Cour suprême d'Israël autorise des partis politiques arabes extrémistes qui rejettent tout lien entre Israël et peuple juif.  
  • Le terme juif signifie à la fois être membre du peuple juif et être adepte du judaïsme.  
  • Israël est un État multiconfessionnel. Le judaïsme n'est pas la religion de l'État. Quatorze religions, dont le judaïsme, sont reconnues par l'État.  
  • En Israël, les municipalités ont le droit de respecter le calendrier religieux de leurs habitants. Toute municipalité chrétienne ou musulmane, au lieu d'appliquer de façon obligatoire la loi sur le repos hebdomadaire qui, en Israël est le samedi, offre des services le samedi mais ferme ses portes soit le dimanche, soit le vendredi.
Pour en savoir plus, cliquez ici

AU DIABLE LES FAITS !

Les cultures du Moyen-Orient sont en déclin, peu efficaces et incapables de trouver leur place dans la modernité.

Pour nous, la liberté et les droits de l'homme sont logiquement supérieurs à la torture et à l'oppression. Mais les Musulmans ne veulent pas de notre logique pour expliquer leurs échecs. Ils veulent une revanche pour les désastres qu'ils se sont infligés. Ils veulent des excuses pour leurs régimes politiques, économiques et sociaux inadaptés.

La civilisation arabe s'est mise délibérément dans un coin de l'histoire où elle décline chaque jour qui passe. C'est très humiliant, et ceux qui se sentent opprimés rejettent tout argument sérieux ou réaliste.

Ils préfèrent blâmer quelqu'un pour leur échec, et les États-Unis (ainsi qu'Israël) sont les boucs émissaires idéaux, et au diable les faits !

Source : Ralph Peters, New York Post, 3 novembre 2003.

Désinformation : Octobre 2002, Hébron, Reuters laisse entendre que ce soldat israélien attaque une palestinienne.

Réalité : la femme en question est une israélienne qui essayait de s'en prendre à des Palestiniens. Des tireurs arabes venaient en effet de blesser 4 israéliens dans leur voiture.

   

Photo par Loay Abu Haykel/Reuters

Désinformation : « Un policier israélien et un étudiant palestinien... » dit la légende du New York Times, Même type de message dans la « une » de Libération et de Associated Press.

Réalité : Ce soi-disant palestinien sanglant est en fait un étudiant juif qui a failli être lynché par une foule de Palestiniens !

Désinformation : tout ce que les Palestiniens veulent c'est un État en Cisjordanie et à Gaza.

Réalité : discours de Faisal Husseini, représentant de l'OLP, 24 juin 2002: « Même si nous acceptions de déclarer notre État en Cisjordanie et à Gaza, notre but ultime est toujours la libération de toute la Palestine historique, du Jourdain jusqu'à la mer Méditerranée, même si cela signifie que le conflit durera un autre millénaire ou plusieurs générations..."

30 % des enfants israéliens vivent sous le seuil de la pauvreté

Environ 1 320 000 Israéliens, dont 618 000 enfants, vivent sous le seuil de pauvreté en Israël à cause des conséquences économiques créées par les attaques palestiniennes, Cela équivaut à 20% de la population et 30% de la population enfantine ! (Statistiques d'octobre 2003).

Cela veut dire que certaines familles qui ont déjà payé le prix du sang, payent maintenant celui de la faim et cela, pour que chaque juif dans le monde puisse garder sa dignité, son honneur, vivre librement en sachant qu'en cas de grave difficulté, leurs frères israéliens, les accueilleront et leur offriront cette sécurité qui leur aura fait défaut dans leur pays d'origine.

 

LES RÉFUGIÉS OUBLIÉS

Ou la tragédie des Juifs des pays Arabes

Saviez-vous que depuis 1948, environ 870 000 juifs qui vivaient dans les pays arabes depuis des siècles, sinon des millénaires, ont été obligés de quitter leur terre natale ? Ils étaient victimes de discrimination, d'oppression et même de massacres. Ils ont dû tout abandonner : leurs maisons, leurs biens, leur nationalité.

Pourquoi ces Juifs n'ont-ils pas un droit de retour ?
Où sont les compensations que les pays arabes leur doivent ?
Pourquoi cette injustice ?

Cliquez ici pour en savoir plus...

 

CARTE DU MOYEN-ORIENT  (cliquez et vous serez surpris...)

 

MILITANT OU TERRORISTE ?

Lorsque des Américains et des Irakiens sont tués en Irak, lorsque des Australiens sont tués en Indonésie, lorsque des Saoudiens sont tués en Arabie Saoudite, c'est l'oeuvre de « terroristes ».

Lorsque des juifs sont tués en Israël, c'est l'oeuvre de «  militants ».

Pour la majorité des médias occidentaux, tuer des juifs, ce n'est pas du terrorisme. C'est légitime.

Trouvez-vous cela normal ?! Une telle attitude en dit long sur notre société...

 

Peut-on être contre Israël sans être antisémite ?

Cela est difficile puisque :

  • Dénigrer l'État d'Israël et en faire une abstraction diabolique tout en demeurant tolérant envers les Juifs en tant qu'individus, c'est antisémite !
  • Accuser un État d'horreurs qui n'ont jamais existé, c'est antisémite !
  • Condamner systématiquement Israël et ignorer ou accepter ce qui se passe ailleurs, c'est antisémite !
  • Déhumaniser le peuple juif afin d'inciter et de justifier son extermination, c'est antisémite !

  Cliquez sur la photo Cliquez sur la photo

 Retour